Fourmies

Jouer Mr Kropps à Fourmies au festival Proletarium, 35% de chômage, fait. Super accueil, équipe concernée avec de l’envie. C’était la première édition, donc peu d’habitude, donc peu de monde. On a vu l’équipe du festival aller faire du porte à porte pour faire venir les gens les plus éloignés de nos habitudes culturelles. Certains sont venus, ça jouait dans leur quartier. Nous avons eu une quarantaine de spectateurs. Rarement nous avons vu une telle mixité. Du coup, au moment où les gens doivent voter pour la taille de leur habitation et des espaces collectifs, une majorité a choisi de grands espaces individuels au détriment des espaces collectifs. D’habitude, c’est toujours la solution du milieu qui remporte l’adhésion du plus grand nombre. Ici, certains vivent dans 25m2. Ils veulent de l’espace. Discussions animées après le spectacle. Malgré le peu de monde nous avons senti qu’il se passait là quelque-chose d’assez rare, que c’est justement là qu’il faut aller, qu’il faut s’acharner.  Pourtant, il n’est absolument pas certain que les financements du festival soient reconduits…