Souvent dans les festivals, lorsqu’on rencontre d’autres compagnies, il est de bon ton d’expliquer où on vient de jouer et où on jouera par la suite. Il y a là un petit côté « on se la montre » qui nous permet de vérifier si on est bien dans l’air du temps ou non.

Je répond systématiquement que de toute façon on tourne trop et qu’on aimerait passer plus de temps à la maison. Ca a le mérite de mettre fin à la discussion et d’en imposer sérieusement tout en entretenant le mystère.

Fermer le menu