Vendez Tout

 Ils sont forts,

Ils sont courageux,
Ils sont imperturbables,
Ils se sont insérés dans la société,
Ils ont donc la bosse du commerce,
Ils seraient capables de vous vendre votre propre mère,
Ils ont de vraies propositions pour que le monde aille mieux



Ce sont les alter-pauvres
Ils sont heureux.
Leur bonheur fait plaisir à voir
Et un pauvre heureux est un pauvre qui nous déculpabilise.

Nous avons créé ce spectacle en juin 2006 avec plusieurs bénéficiaires du RMI. C’était au départ une action de remobilisation sociale financée par le FDI (Fond Départemental d’Insertion). Ces bénéficiaires du RMI sont depuis devenus des amis. Et le spectacle qui au départ devait seulement marquer la fin d’une action à caractère social tourne de plus en plus en et hors région.
Beaucoup le considère comme un ovni, un truc trash indéfinissable, une comédie du malheur.


De quoi ça parle :

– D’une expérience d’insertion novatrice et réussie.
Je suis moi même missionné par le conseil général pour insérer les gens dans la société. Nous allons donc voir de vrais pauvres.
Ces pauvres, avec leurs modestes moyens et par le biais de séances de recherches mis en place par la compagnie ont trouvés des solutions afin de créer des emplois économiquement viables.
Ce sont ces solutions qu’ils vont nous exposer tout au long de la soirée, sous forme de conférence. Ils nous proposeront en vrac, de vendre ses vieux, ses organes, ses enfants. Ils nous décrivent une société où rien ne se gagne, rien ne se perd, mais où tout se recycle.


– Voilà à peu prés ce qu’on peut entendre et voir dans vendez tout. L’idée, c’est de toujours jouer sur la frontière du vrai faux, du formel et de l’informel. Souvent quand on joue, le public intervient, certaines personnes vont même jusqu’à faire leur propre proposition.


– Pour nous, c’est un autre rapport au théâtre, plus simple, plus ouvert, sans artifices, peut être tout simplement humain.

– Nous n’avons pas de décor ni de lumière. C’est une forme brute de chez brute. Ce n’est pas un spectacle pour une salle de théâtre mais plutôt pour une guinguette, une grange, un bistrot, une cave… Plus la proximité est grande, mieux ça marche. L’espace qu’il nous faut : 3 mètres sur 3 minimum et un endroit pour se changer (ça peut être derrière un paravent).
– Pour finir sur l’aspect pratique, on peut jouer plusieurs fois dans la même journée. Plus on joue, plus on est heureux.

Pour une petite video c’est ici : vendez tout france3


Mise en scène : Fabien THOMAS
Avec : Patrice BOSS, Alain BAUD, Maryse CAILLET, Alexandre Giraud-Telme, Christophe MIGA, Cécile ROTTELEUR